A table!

Mis à jour : 11 oct. 2018



Au cœur de la liturgie chrétienne de par le monde, il y a un repas. L'église exprime sa confession de foi et son espérance au travers de la sainte cène, sur l'invitation de Jésus: " En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne." (1 Cor. 11:26) Ce repas donne substance à la nouvelle réalité inaugurée par la résurrection de Christ et finalisée au jour du banquet décrit dans l'Apocalypse. Les nombreux échos bibliques entre la nourriture physique et spirituelle pointent vers celui qui est notre subsistance ultime.

Cela se reflète dans nos relations. En partageant notre nourriture, nous partageons l'amour, le soutien, la vie les uns des autres. Le sociologue Georg Simmel parle du "pouvoir de socialisation immense" d'un repas partagé. Il affirme: " Avec chaque repas en commun, un même groupe devient "plus société" que ce qu'il était avant." (The Problem of Sociology, 1959) Les repas nourrissent une communauté non seulement physiquement mais aussi socialement et spirituellement. "Notre vie autour de la table, aussi triviale soit-elle, est sacramentelle, un moyen par lequel nous rencontrons le mystère de Dieu." (Simon Holt, 2008)

Le travail missionnaire tel que Jésus l'a pratiqué dans les évangiles a souvent impliqué de partager des repas. Chez les collecteurs d'impôts, chez Marthe et Marie, avec 5000 personnes et seulement 5 pains et 2 poissons, avec ses amis lors de la dernière Pâques, et finalement, ressuscité, avec ses disciples enseignés sur la route d’Emmaüs. Comme Luc, nous pouvons résumer une grande partie de la stratégie missionnaire de Jésus ainsi: "Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant." (Luc 7:34) Tim Chester le souligne, "les repas apportent la mission dans la vie ordinaire. C'est bien là que vivent les plupart des gens- dans la vie ordinaire." (A Meal with Jesus, 2011)

Pratiquons donc l'hospitalité autour d'une table. Faisons-le d'une manière qui réenchante le quotidien en y infusant à nouveau le sacré. Un repas partagé dans la présence de Dieu est une invitation à goûter ensemble aux largesses de Dieu avec nos cinq sens. Un repas ainsi partagé participe à la formation d'une véritable ecclesia domestica!


"Voici: je me tiens devant la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je dînerai avec lui et lui avec moi." Apocalypse 3:20.

1 commentaire
Ecclesia
Domestica

Nous écrire:

laetitia.bapst.andre@gmail.com

Route de Payerne 5

1752 Villars-sur-Glâne

Fribourg, SUISSE

©2018 by Ecclesia Domestica. Created with wix.com

  • Grey Instagram Icon