Visite d’automne


Faisant face à un croisement, une décision,

Éviter toutes peines ayant peur des émotions,

Ou au contraire choisir le bien tout en sachant

pertinemment le coût à payer des mois durant


Comment de bonnes choses peuvent-elles faire tant de mal ?

Comment la douceur et la chaleur d’un être aimé,

peuvent-elles ainsi nous laisser tant désemparés ?

Son absence ne pourrait rendre toute présence banale


Mais le regard fixé sur sa propre souffrance,

son voisin mis de côté de par insouciance,

cherchant communion, mais éreinté par une vie

que nous n’aurions, quoi qu’il en soit, point choisie


Néanmoins toute bonne chose à son lot d’afflictions,

suivant le Fils Sauveur, vers la crucifixion.



* * * * *



In this poem, I explore the reality of choosing good things despite the pain and hurt that can ensue. When remaining in one’s comfort and security might seem the easier thing to do, we are reminded that we are the people of the resurrection, and we cannot belong unless we are ready to go through valleys darker than we would ever expect.


Ecclesia
Domestica

Nous écrire:

laetitia.bapst.andre@gmail.com

Route de Payerne 5

1752 Villars-sur-Glâne

Fribourg, SUISSE

©2018 by Ecclesia Domestica. Created with wix.com

  • Grey Instagram Icon